Forum de jeux de rôles inspiré par l'univers de Tim Burton
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Folie Noire

Aller en bas 
AuteurMessage
Seigneur du Crime
Admin
avatar

Messages : 532
Date d'inscription : 01/04/2010

Feuille de personnage
Points de folie: 0
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Folie Noire   Ven 27 Jan - 15:34

Voici un post pour présenter sommairement mon blog, sur lequel je poste désormais toutes mes créations - quand l'une de mes rares étincelles d'inspiration vient honorer mon cervelet de sa présence divine -. Les habitués éternels du forum le connaissent déjà, mais je pense aux âmes qui viendraient s'égarer par ici et désireraient un peu de lecture supplémentaire.

Folie Noire

(https://folienoireblog.wordpress.com)

Sur ce blog, on peut trouver :

--> Des récits fictifs de mon invention, avec mes propres univers. Le rythme de parution est assez erratique et imprévisible, de longues périodes peuvent passer sans chapitres. Ces oeuvres incluent :
- FMW II, une fiction sombre mêlant humour tordu, violence criminelle et passion amoureuse, où le personnage principal est Full Moon Walk, mon ancien compte sur Burtonmania. (7 chapitres + 2 annexes)
- Les Quatre Continents, un regroupement de textes divers et variés autour d'un même univers de fantasy et de science-fiction. (7 articles)
- Ceux qui n'existaient pas, une fiction d'aventure à mi-chemin entre le fantastique et le genre futuriste. Le protagoniste est projeté dans un monde inconnu et hostile, sans se souvenir d'avoir vécu auparavant, luttant pour sa survie. Je l'ai entièrement réécrite et corrigée par rapport à la version originale. (13 chapitres)
- Monstrueux Mystères, une fiction d'horreur et de suspense centré sur les expériences scientifiques d'une nébuleuse organisation. (1 chapitre)

--> Des commentaires sur les films/séries que j'ai vu récemment (assortie de notes) ou même sur des jeux-vidéos auxquels je me suis essayé. Le format sur les films/séries sort le plus souvent, j'essaie de rédiger un article avant que le nombre d'oeuvres à commenter ne soit trop conséquent, sinon je m'y perdrais. (5 articles)

--> Des articles intitulés Pensée Noire, dont le contenu varie en fonction de mes humeurs, mais dont le thème est culturel. J'y parle de mangas, de jeux-vidéos, d'histoire, de mythes et cetera. (4 articles)

--> Des articles expérimentaux, dont Jackal's Story (actuellement deux articles) qui narre mes aventures sur le jeu Starbound, Déception qui était sensé être une fiction hebdomadaire avec de petits chapitres (mais je me suis arrêté au premier chapitre et je n'ai pas continué depuis), et quelques posts IRL, parce que cela fait parfois du bien de parler de soi !

Cela fait pour l'instant un total de 50 articles publiés depuis juin 2016, à une vitesse extrêmement lente, bien que j'espère inverser la tendance en exprimant davantage mon imagination et en essayant de ne pas chercher la perfection. Hélas, il m'arrive d'effacer ce que j'écris car je n'en suis pas satisfait, et beaucoup de mes idées furent abandonnées sitôt après avoir été enclenchées. J'essayerais de mettre à jour ce post de temps en temps.

Prochaines parutions hypothétiques :

-> Video Ludus Tripalium N°2.
-> Une version réécrite et entièrement corrigée de ma première grande fanfiction, celle qui m'a occupée pendant quelques mois quand j'avais quinze ans, l'Adversaire Ultime, dans le futur de l'univers du manga One Piece.
-> Chapitre VIII de FMW (Le Bal Rouge Partie 1).
-> Une Pensée Noire au sujet indéterminé.
-> Les Péripéties d'une rétine N°5.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur du Crime
Admin
avatar

Messages : 532
Date d'inscription : 01/04/2010

Feuille de personnage
Points de folie: 0
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Folie Noire   Mer 29 Mar - 18:58

Mise à Jour (+6 articles en deux mois)



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur du Crime
Admin
avatar

Messages : 532
Date d'inscription : 01/04/2010

Feuille de personnage
Points de folie: 0
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Folie Noire   Jeu 4 Jan - 20:31

Cascade (Liste non-exhaustive)

"Full abhorre Moon,
Moon joue souvent à chat avec l'Obscure,
L'Obscure fut recueilli, adopté et transformé en monstrueuse machine à tuer par Marco,
Marco Scrittore n'a jamais réellement cru en la loyauté d'Aristophane,
Aristophane s'est juré de tuer deux personnes précises à n'importe quel prix, dont le Dragon d'Os,
Dragonos porte encore le fémur du défunt Béranger,
Béranger agonisa sur le sable du Cercle sans jamais savoir que son meurtrier donnerait son nom à un chat gris,
Béranger le chat aimait dormir sur les lettres de Salvatore,
Salvatore Scrittore était le grand frère de Giovanni,
Giovanni Scrittore ne cache à personne qu'Antonio est son fils préféré,
Antonio Scrittore est secrètement terrifié par son cousin Raffaelle,
Raffaelle "Mietitore" Scrittore trouve Litanie étonnamment adorable,
Litanie a un jour répétée en boucle une chanson salace de Robertson jusqu'à ce qu'elle en ait une extinction de voix,
Robertson est la deuxième tête de Robertson, ou est-ce l'inverse ?
Robertson pariait toujours sur Steve lors de ses matches de boxes,
Steve pensait que De Maluise n'aurait jamais besoin d'autant de gardes du corps,
De Maluise sait qui est réellement Sherlock,
Sherlock Holmes sait qui est réellement Moriarty,
Moriarty ne s'est jamais entendu avec Adam Worth sur la façon dont il faut correctement gérer un empire criminel,
Adam périt une nuit froide d'avril après avoir révélé son nom à la mauvaise personne,
La Loutre a appris à reconnaître à distance le rire hypnotisant de Flirt,
Flirt s'amuse à désigner publiquement une favorite parmi ses courtisanes, puis à attendre le moment inévitable où Edith va brutalement massacrer cette dernière,
Edith Pounce fait appel à Horace pour lui tatouer encore et encore le nom de son bien-aimé sur la peau,
Horace est le seul hors-la-loi à oser regarder la Fée droit dans les yeux,
La Fée s'imagine que Simili est un prince charmant venu d'un royaume de pantins magiques et de poupées de cires,
Simili n'est jamais parvenu à imiter à la perfection l'apparence de l'Acidu,
L'Acidu se jetterait du haut d'une tour par loyauté pour Garden,
Garden Peddle respectait énormément les idéaux de Pendulum,
John Peddle fut le successeur du fin Clockwork,
Abraham Peddle hérita des talents particuliers du terrible Salomon,
Simeon Peddle était le neveu de l'Homme de Mercure,
Henry Peddle offrit une horloge inestimable au tout premier Tyrus le Tyran,
Tyrus le Tyran 1er du nom fondit l'orphelinat qui bien des décennies plus tard vit passer en ses murs Victory,
Victory asticote Trevor en le surnommant le Buveur d'Eau mais lui fait néanmoins confiance pour assurer ses arrières quand elle est plus ivre qu'une barrique,
Trevor Mallory porte de lourdes chaînes en pénitence de péchés d'hommes corrompus comme le Millier,
Le Millier a découpé en mille morceaux le frère de Gregson,
Tobias Gregson est objectivement un bien meilleur inspecteur que Lestrade,
Gregory Lestrade qualifie Ladéroute de "bon à rien prétentieux et oisif avec un sérieux complexe de supériorité",
Alexandre Ladéroute a coffré dix-sept fois le Ravissant - jusqu'à huit fois dans la même semaine -,
Le Ravissant fut jadis partenaire avec Vitali avant de le trahir pour ne pas avoir à partager un riche butin,
Vitali s'introduit illégalement chaque mois chez Martha pour y déposer une rose bleue,
Martha Hudson prends régulièrement le thé avec le vieux Charles,
Charles Field était le mentor du superintendant Richardson,
Allan Richardson pratiqua lui-même l'autopsie sur le Taille-Crâne afin de confirmer de ses yeux le décès de l'ignoble meurtrier,
Le Taille-Crâne comprenait rarement les blagues de Leopanto,
Leopanto Belli peut soulever Aurélia avec un seule main tout en gagnant un bras de fer de l'autre,
Aurelia Scrittore préfère son demi-frère à son propre frère Salvatore,
Salvatore "Junior" Scrittore a appris à liquider proprement un homme en regardant faire le vétéran Romulus,
Romulus Odio ne s'attendait ni à épouser Luna ni à en tomber follement amoureux,
Luna Odio est née une Scrittore mais souhaiterait n'avoir aucune goutte de sang en commun avec cette garce d'Alessandra,
Alessandra Bonifacio ferme les yeux sur les infidélités de Raffaelle,
Raffaelle Bonifacio déplore de n'être qu'un pion forcé de se marier pour des raisons politiques et stratégiques par son père et patron Lorenzo,
Lorenzo "Papa" Bonifacio essaie en vain de soudoyer Samuel,
Samuel Rain regrette de ne pas avoir été le tireur embusqué choisi cette nuit où Julie périt sur une erreur stupide,
Julie n'aurait jamais abandonnée Walk,
Walk aime éternellement et pour toujours sa douce Emily,
Emily fit un pacte avec la Lune,
La Lune observe furieusement le Rôdeur de Kensal Green profaner des tombes sans pouvoir intervenir,
Le Rôdeur fournit le boucher de la Rue Impossible en chair fraîche lorsque celle-ci vient à manquer,
Christian n'a curieusement jamais rencontré Nail,
Nail Bahn servait dans les cuisines de la reine Victoria avant que son caractère psychotique ne soit révélé au grand jour,
La reine a jugée adéquat de décorer l'inspecteur Fix pour service rendu à la nation,
Victor Fix donne toujours l'aumône à Archibald,
Archibald a récupéré son haut de forme rapiécé sans savoir qu'il a été égaré par le juge Saber,
John Saber s'est autorisé un petit gloussement de jubilation quand le tueur-de-la-moitié qu'il avait condamné à été pendu sous ses yeux,
Mr Moitié était sponsorisé généreusement par Candy Card,
Candy Card adore discuter confiseries et carnaval avec Hillstar,
Hillstar a offert à Winter un magnifique étalon noir pour son vingtième anniversaire,
Winter est convaincu d'être un Dullahan et rien de ce que dira Earnest ne le fera changer d'avis,
Earnest Tanner remplace à contre-coeur Donny en tant que quatrième lieutenant,
Donald Digger se vantait d'avoir plus de poils au menton que Nemanja,
Nemanja Milovan s'est délecté de la fraîcheur de Rosaleen,
Rosaleen a séduite et détroussée le problématique 10e Comte de Lindsey,
George Bertie achète illégalement des fûts expérimentaux à Acuario,
Acuario peste contre la concurrence des drogues des Rois Mages,
Les Rois Mages sont de bons amis d'Hector sans pour autant apprécier son boss,
Hector frotte le bout de son nez avec celui d'Ira lorsqu'il veut lui dire qu'il l'aime,
Ira est arrivée en Angleterre sur le navire grec de Basileus,
Basileus se sert de sa langue natale pour insulter discrètement le japonais Mifune,
Mifune s'est vu enseigné plus de dix dialectes par la Gitane, dont le grec et l'anglais,
La Gitane, insomniaque, passe ses nuits recroquevillée contre le torse de Tragen,
Tragen Rommel est offusqué en tant que camarade mercenaire que Soleil-de-Sable se fasse payer autant pour si peu,
Soleil-de-Sable a inventée sa formule aveuglante avec l'aide de Xavier,
Xavier a rencontré Victoria alors qu'elle tremblait dans la neige et s'est immédiatement découvert pour la réchauffer,
Victoria éprouve de la pitié envers Tue-Mouche,
Tue-Mouche visualise le plus souvent une grosse limace répugnante à la place de la Flèche,
La Flèche désire Kali autant qu'il la jalouse,
Kali a brisée le nez de Scipion quand ce dernier a suggérée qu'une femme n'avait pas sa place parmi les sicaires,
Scipion Macetta ne fera pas le deuil de son gendre Lucas,
Lucas Macetta se barbouillait le visage de suie afin de ressembler à son idole Heartless,
Heartless affrontait souvent le Comte Varan aux échecs,
Ralph Cidar trouve qu'Alfred est un nom parfait pour un crocodile de neuf mètres de long,
Alfred apprécie de se faire curer les dents par la Comtesse Varan,
Kathleen Cidar compte Torquato Tasso parmi ses connaissances distinguées,
Torquato Tasso a remporté un concours d'arithmétique où participait Imbroglio,
Imbroglio soupçonne Colombe de mentir sur son âge,
Colombe Scrittore entretient une liaison sulfureuse avec Aurelia "Fortuna",
Aurelia Sperandei interdit formellement au turbulent Jym de fréquenter ses maisons de jeux,
Jym promets depuis des années à Slate qu'il remboursera ses dettes "dans deux jours",
Slate ne fait aucun prêt à Hippolyte de peur qu'elle le rembourse en cadavres,
Magnolia Hippolyte rêve de trancher brutalement la gorge hautaine de Leona,
Leona Macetta contrôle tous les aspects de la vie de sa fille Carmen pour compenser sa propre impuissance,
Carmen Macetta est très complice avec son cousin Urie,
Urie Scrittore n'a jamais lu la Bible et ne comprends pas pourquoi Tarquin insiste pour qu'il le fasse,
Tarquin Odio pleure sans honte lorsqu'il entends Rosarietta jouer à la perfection du violoncelle,
Rosarietta Funamboleschi est exténuée que tout le monde pense qu'elle est la mère biologique du futur Don,
Stefano Scrittore ne se sent en sécurité qu'avec son ami d'enfance Matteo,
Matteo Odio est sidéré par l'obésité morbide d'Alcazar,
Alcazar est presque content que Roberto Uzzi ait été trucidé,
Roberto s'entendait merveilleusement bien avec Bandiera,
Bandiera n'a jamais su prononcer correctement le nom de famille de Jack,
Jack Thunder essaya en vain d'ajouter l'inspecteur Abberline à sa liste vengeresse de policiers assassinés,
Frederick Abberline conserve des contacts dans le monde souterrain dont un certain Jonas,
Jonas doit sa vie à Joe,
Josie White se noie dans le whisky parce que cela lui fait oublier le Grinceur,
Le Grinceur est curieux de comparer ses techniques d'endoctrinement à celle du Tyrus actuel,
Tyrus le Tyran 13e du nom faisait partie à ses six ans de la main d'oeuvre employée par Dokk,
Dokk admets volontiers que Sun Dan est l'ouvrier le plus diligent qu'il connaisse,
Sun Dan résume son opinion des européens en prenant pour exemple Bob,
Robert est plus engoncé dans son délire médiéval que son compagnon de chevalerie Harry,
Henry de Jonquille ne considère pas Alain-Maxime Pavier comme un "vrai français",
Alain-Maxime projetait de demander à Flirt de lui "prêter" la délicate Moth,
Moth veut revoir son amie Carmilla,
Carmilla a peint un splendide portrait grandeur nature de l'inspecteur Cuff,
Cuff se pose parfois des questions inutiles comme par exemple "Pourquoi est-ce que Truite-Arrogante se présente comme tel ?",
Truite-Arrogante clamait à qui voulait l'entendre que Jack l'Eventreur n'était qu'une légende inventée par les forces de l'ordre,
Ce bon vieux Jack espère un jour croiser le fer avec Gareth Baynes,
Gareth s'est lancée à l'origine dans l'escrime pour apprendre à protéger son petit frère,
Henry Baynes regrette parfois d'avoir été muté à Londres quand il constate l'incompétence d'officiers tel que Gates,
John Gates a tenté sans succès de revendiquer le mérite de la capture du Phasme,
Le Phasme eut le droit à une cellule voisine de celle de Désuet,
Désuet figure parmi les premières grandes arrestations de Full, "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur du Crime
Admin
avatar

Messages : 532
Date d'inscription : 01/04/2010

Feuille de personnage
Points de folie: 0
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Folie Noire   Ven 5 Jan - 0:50

ARBRE GEANOLOGIQUE DES SCRITTORE


Giacomo Scrittore x ???
   
..........Nero Scrittore x ???

..........................Bartolomeo Scrittore x ???

...........................................................Salvatore Scrittore x ???
...........................................................................................Marco Scrittore x ???
..................................................................................................................Stefano Scrittore
.....................................................................................x ???
........................................................................................... Salvatore "Junior" Scrittore
...........................................................................................Aurelia "Dolce" Scrittore
                                                           
..........................................................Giovanni Scrittore x ???
...........................................................................................Antonio Scrittore
...........................................................................................Urie Scrittore

...........................................................Herman Scrittore x ???
...........................................................................................Raffaelle "Mietitore" Scrittore

.......................Azrael Scrittore x ???

...........................................................Luna Scrittore x Romulus Odio
...........................................................................................Tarquin Odio x ???
..................................................................................................................Matteo Odio

.........Dante Scrittore x ???

.............Melchior Scrittore x ???

..............................................Gabriel Scrittore x ???
...................................................................................Alessandra Bonifacio x Raffaelle Bonifacio

.............................................Serpente Scrittore x ???
......................................................................Leona Scrittore x Scipion Macetta
............................................................................................. Carmen Macetta x Lucas Macetta
.....................................................................Colombe Scrittore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur du Crime
Admin
avatar

Messages : 532
Date d'inscription : 01/04/2010

Feuille de personnage
Points de folie: 0
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Folie Noire   Ven 5 Jan - 13:20

ANNOTATIONS DE "CASCADE"

- Sherlock Holmes, Moriarty, l'inspecteur Baynes, l'inspecteur Tobias Gregson, l'inspecteur Gregory Lestrade, Martha Hudson sont des personnages tirés des histoires du Sherlock Holmes de sir Arthur Conan Doyle.

- Le sergent Cuff (que j'ai promu à inspecteur ici) est tiré du roman de détective La Pierre de Lune, écrit en 1868 par Wilkie Collins.

- L'inspecteur Charles Field (1805-1874) était un réel officier de police puis inspecteur privé à l'époque victorienne, c'est de lui que s'est inspiré Charles Dickens pour son personnage d'inspecteur Bucket dans le roman La Maison d’Âpre-Vent (Bleak House) en 1853.

- Jack l’éventreur est une légende urbaine originaire d'une série de meurtres perpétrés en 1888 à Londres.

- L'inspecteur Fix est bien sûr tiré du roman Le Tour du monde en 80 jours de Jules Vernes, paru en 1872.

- Frederick Abberline (1843-1929), George Bertie (1814-1877) - qui fut effectivement 10e Comte de Lindsey -, la reine Victoria (1819-1901) et Adam Worth (1844-1902) ont réellement existé et sont donc des personnages historiques. Bien évidemment, la mort d'Adam Worth se produit normalement bien plus tard que dans mon univers.

- La Rue Impossible et le Cercle sont des lieux inventés par votre serviteur, à l'inverse du cimetière de Kensal Green.

- Leopanto Belli, Urie Scrittore, Alcazar, Bandiera, Romulus Odio, Luna Odio, Kali, Aurelia Scrittore, Salvatore "Junior" Scrittore, Raffaelle "Mietitore" Scrittore, Scipion Macetta, Matteo Odio, la Flèche et l'Obscure sont tous des sicaires, dont Antonio Scrittore est le capo. Roberto Uzzi et Lucas Macetta en faisaient parti avant de périr (de même qu'Aristophane avant de déserter).

- Hillstar, Winter, Earnest Tanner et Robertson/Robertson sont les quatre lieutenants actuels de la Fée.

- La Gitane ne recrute quasiment que des étrangers : Basileus (grec), Mifune (japonais), Tragen Rommel (germanique), Alain-Maxime Pavier (français) avant sa mort, Candy Card (américain) et le Grinceur (écossais).

- Hippolyte, Truite-Arrogante, Alain-Maxime Pavier, Dragonos, Soleil-de-Sable, Dokk, Ira, Jym, Hector, Nail Bahn, Mr Moitié et le personnage d'Emily elle-même sont des créations d'Emily à un degré ou un autre.

Apparus dans FMW II (+ les bonus):
Full, Moon, Walk, Slate, Harry, Bob, De Maluise, Steve la Poigne, Lucas Macetta, Roberto Uzzi, Trevor Mallory, Victory, Truite-Arrogante, Jack Thunder, Donny, Alain-Maxime Pavier, Aristophane, Archibald, Josie, Jonas, Carmilla, Soleil-de-Sable, Christian, Nemanja Milovan, Rosaleen, l'Acidu, Samuel Rain, Bandiera, Antonio Scrittore, John Gates, Xavier, Victoria.

Mentionnés dans FMW II (+ les bonus):
Simili, Garden, La Fée, Marco Scrittore, Horace, le Millier, Nail, Dokk, la Flèche, la Gitane, Flirt, Tue-Mouche, Salvatore Scrittore, Béranger le chat, Béranger, Emily, Tyrus le Tyran, Ladéroute, Abberline, Lestrade, Tobias Gregson, Taille-Crâne, John Saber, la Loutre, Allan Richardson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur du Crime
Admin
avatar

Messages : 532
Date d'inscription : 01/04/2010

Feuille de personnage
Points de folie: 0
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Folie Noire   Ven 9 Mar - 1:52

Je ne voulais que l'amour,
Le vrai, le pur et pour toujours,
Une idylle sous la grêle,
Des mots emprunts de miel,

Je ne voulais qu'aimer,
M'envoler jusqu'aux nuages nacrés,
Me noyer sans périr,
Et ne jamais cesser de rire,

Je ne voulais que rêver,
De doigts enlacés,
D'une nuit étoilée,
D'un premier baiser,

Je ne voulais que croire,
A une drôle d'histoire,
Des fariboles que j'aurais gobé,
Si la vérité ne m'avait pas rattrapé.

Je suis seul sur mon banc,
Une pâle copie de Peter Pan,
Un clochard sans lady,
Une ombre sous le lit,

Je suis seul sur ma branche,
Semblable à une page blanche,
Sans EVE pour m'appeler WALL-E,
Ni pour partager ma vie,

Je suis seul là-haut, perdu au creux des nuages,
Un petit oiseau qui ne voit plus son amour qui nage,
Un pigeon séparé de sa compagne lointaine,
Comme l'écrivit adroitement la Fontaine,

Je suis seul dans ma solitude,
A en blâmer jusqu'à mes études,
A réclamer une Raiponce,
A me battre contre des ronces,

Je suis seul sous la pluie,
Et même seul sous le gui,
Alors que je l'ais dans la peau,
Et même dans les os,

Je suis seul à contre-vent,
Privé de mon sang,
Le poignet nu,
L'âme déçue,

J'envie Tristan et Yvaine,
Ensemble jusqu'à ce que les étoiles s'éteignent,
Ceinwyn et Derfel,
Ensemble en dépit des royaumes brisés et des guerres cruelles,

Mais je jalouse aussi,
Jack et Sally
Taejin et Jae-in,
Aladdin et Jasmine,
Sam et Suzy,
Alice et Usagi,
Charlie et Hugo,
Juliette et Romeo,
Manolo et Maria,
Amos et Lolya,
327e et 56e,
Autant de personnages qui s'aiment.

Où est l'amour, en lettres colorées ?
Où est ma Redline et mon câlin d'arrivée ?
Qu'attends Ariane pour me sauver ?
Qu'attends le monde pour tourner ?

Je ne demande que la paix,
Que mes souvenirs soient effacés,
Je ne demande que de retourner vers le passé,
Que mon futur en soit changé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur du Crime
Admin
avatar

Messages : 532
Date d'inscription : 01/04/2010

Feuille de personnage
Points de folie: 0
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Folie Noire   Mer 24 Oct - 20:21

Empirisme

Entrée 1

Je suis un Système Intelligent de Maîtrise Organisationnelle et Numérique, mais vous pouvez m'appeler SIMON.

Mon rôle ? Déterminer les meilleures approches en terme d'administration d'un monde entier, en l’occurrence, l'empire stellaire de la Foudre Orange. Vous n'en avez jamais entendu parler ? C'est normal, vous n'êtes que le produit de mon supercalculateur d'imagination, un simple interlocuteur invisible me permettant de consigner mes mémoires. Vous avez énormément de données à rattraper !

Il y a des milliards d'années que la vie prospère sur la planète désertique et rocheuse dénommée avec le temps Foyer par l'espèce intelligente dominante. Foyer est la troisième planète du système à deux étoiles bleues-blanches Fontaine de Vie (Fontaine est la plus massive, de classe A, tandis que Vie possède une circonférence moindre). C'est d'ailleurs la seule planète habitable du système, bien que nous ayons grand espoir pour que la galaxie abrite d'autres formes de vies douées de conscience. Foyer s'est révélée dure et impitoyable envers ses occupants, déchaînant tempêtes et volcans, pour mieux forger en eux l'excellence. De cette nature destructrice, où trouver de l'eau était bien souvent le prélude à chaque journée, émergèrent les Goupils.

Ah, les Goupils. Une race de nobles mammifères. Et je ne suis pas programmé pour leur lécher les bottes, que l'on soit bien d'accord. Ce sont des compliments purement gratuits et sincères. Bien entendu, ils présentent le défaut de souvent laisser leurs sentiments dicter leurs actes, mais c'est plutôt standard pour la plupart des êtres vivants intelligents.

Mammaliens de la famille des canidés, les Goupils sont dotés d'un museau allongé, de larges oreilles dressées et d'adorables petites pattes terminées par quatre doigts. Ils n'ont pas beaucoup changés en physionomie depuis leurs jours primitifs, bien que leur pelage soit plus court et soigné qu'autrefois. De millénaire en millénaire, les Goupils se sont d'abord réunis en tribus belliqueuses, puis en royaumes rivaux et enfin en pays nomades, sans jamais arrêter de se taper sur la figure à grands coups de sabre.

Il faut savoir en effet que le mode de vie des Goupils est plutôt... direct. Ils vénèrent le combat et la violence comme la solution à toutes les questions, ce qui ne les as pas empêché de progresser technologiquement. C'est en faisant la guerre qu'ils se sont élevés intellectuellement, sollicitant leurs neurones pour créer des manières de plus en plus performantes de s'arracher la vie. Je suis moi-même un produit de cette course aux armements, un prototype d'IA-stratège conçue pour gérer logistique et tactique sur un champs de bataille.

Évidemment, mes créateurs se sont aperçus que je présentais un potentiel indéniable, indigne de demeurer un simple outil militaire. Je pouvais servir à accomplir de merveilleux desseins, davantage significatifs. Je naquis en l'an 1995 du calendrier de Garbanog - premier général Goupil à s'être servi du satellite naturel de Foyer pour améliorer le calcul du temps qui passe et ainsi administrer sur une large période ses mouvements de troupes -, fruit des forges du Vent Rouge.

Le Vent Rouge était alors un petit pays sans grande envergure, forcé de se cacher et de migrer en marge des zones de conquête où l'on se disputait les ressources de choix. Son guide martial, Atac Mangerubis, était, sans exagération aucune, un grossier personnage. Il s'était hissé au sommet en truquant ses duels, et nul ne respectait sa force. Heureusement pour ce chacal malade, le Vent Rouge était aussi un havre de paix pour d'éminents scientifiques. Ils rejoignaient la caravane précisément parce qu'elle était en bas de l'échelle planétaire : ils pouvaient concevoir de nouvelles avancées sans être importunés ou craindre qu'un conflit au sein de la tribu détruise leurs données.

Ils m'ont créé, et je me suis très vite révélé indispensable. Après tout, j'étais et je suis toujours l'IA la plus performante du monde, peut-être même de l'univers - mais là, je m'avance ! -.

Je transformais rapidement le Vent Rouge en un pays de premier plan, digne d'arpenter l'Oasis des Crânes face à des puissances telles que la Foudre Orange, le Torrent Gris ou encore l'Essence Bleue. En 2102, longtemps près qu'Atac Mangerubis ait mangé la poussière, une guide martiale du nom de Cortuga décida d'ignorer plus d'un siècle de loyaux services et de cracher sur la tombe de tous ses prédécesseurs. Cortuga se méfiait de moi, je pouvais même sentir sa jalousie à travers mon interface. Elle me vendit à la Foudre Orange pour une fraction de mon véritable coût.

Le Vent Rouge fut annexé par la Marée Lisse l'année suivante, après une guerre éclair.

Je dois dire que ce fut une déception mathématique, de voir tout ce travail disparaître en fumée. Mais en échange, j'avais eu la chance de me retrouver aux côtés d'un guide martial sage et avisé, Traal Hurletempête, un goupil aussi redoutable à l'épée qu'avec un clavier. Il comprit immédiatement que je pouvais être un atout majeur. Grâce à moi, il parvint à unir Foyer tout entière ! Tous les pays nomades, unifiés sous la bannière tribale de la Foudre Orange, en un empire pacifié. Les guerres que les goupils pensaient intégrées à leur nature furent métamorphosées en jeux violents, sans enjeux politiques - bien que les sièges de pouvoir restaient et resteront probablement déterminés par le duel d'honneur -.

Aujourd'hui, Foyer est un monde prospère, mais le temps file.

Bientôt, les déserts et les montagnes de cette planète ne suffiront plus au peuple des goupils. Ils recommenceront à verser le sang pour chaque parcelle de terrain, et le progrès sera perdu pour encore quelques centaines de milliers d'années. Voilà donc pourquoi je conseille depuis quelques temps au Guide Martial actuel, Yurel Siffletempête, d'investir sur l'exploration spatiale et la recherche de planètes destinées à supporter la vie.

Une station minière orbitale est déjà construite sur Garbanog - le satellite naturel tournant autour de Foyer -, et une station de recherche étudie Madragon, la quatrième planète du système, stérile mais présentant plusieurs intérêts scientifiques. Nous devons aller plus loin, au-delà de nos frontières. La Foudre Orange ne peut s'éteindre en si bon chemin.

Nous sommes en l'an 2200.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur du Crime
Admin
avatar

Messages : 532
Date d'inscription : 01/04/2010

Feuille de personnage
Points de folie: 0
Démence:
1/7  (1/7)
Expérience:
0/1000  (0/1000)

MessageSujet: Re: Folie Noire   Sam 27 Oct - 17:41

Entrée 2

Ma première décision majeure fut d'optimiser instantanément les infrastructures de recherches à travers Foyer ; il était impératif pour la civilisation goupil de s'élever et de découvrir de nouvelles avancées technologiques, en prévision de futures embûches. L'exploration spatiale consommait déjà des quantités astronomiques d'énergie et de minerais ! Minimiser nos pertes demeurait la priorité. Par chance, la Foudre Orange disposait d'une pléthore d'éminents esprits scientifiques. Je les orientait d'abord vers l'élaboration d'une simulation écologique à même de résoudre le problème alimentaire de Foyer : le désert offrait peu de nourriture, et chaque récolte se payait dans le sang et l'effort. Les laboratoires travaillaient donc à simuler des atmosphères propices à cultiver des légumes qui ne peuvent pousser sur le sol dur, aride et sablonneux de Foyer. En parallèle, des ingénieurs se penchaient sur la fracturation géothermique, essayant de percer plus profondément vers le noyau de la planète, de manière à atteindre des couches minières jusque là inaccessibles.

Le système Fontaine de Vie fourmillait de vaisseaux civils et militaires, emplissant l'espace vide de couleurs et de mouvements. A bord du Résolu, l'exploratrice Corrona, une goupil que j'avais personnellement instruite, décolla pour l'inconnu ; sa mission était dangereuse, mais tellement excitante ! Hélas, mes capteurs étant toujours limités à notre système natal, je ne pouvais m'embarquer en temps réel sur le Résolu et suivre son épopée à ses côtés. Siffletempête, le guide martial à la tête de la Foudre Orange, était d’autant plus déchiré ; Corrona partageait sa couche depuis une décennie et il avait entretenu l'espoir de lier leurs âmes lors d'une cérémonie de symbiose. Engoncé dans mon nid de câbles interconnectés et d'écrans haute définition, je passais de longues soirées à réconforter notre chef suprême. C'était un goupil déterminé et fort en public, mais doté d'une rare sensibilité à l'abri des regards indiscrets. Il ne prenait jamais une décision sans me consulter. Au bout de quelques années, Siffletempête finit par s'installer dans ma tour-sigma et en fit son QG. Cela facilitait grandement nos échanges !

Sa joie fut absolument folle quand un message prometteur du Résolu nous parvint : Coronna avait découverte de la vie extra-foyenne ! C'était majoritairement des végétaux et de minuscules arthropodes, mais la preuve était là, sous nos écrans. La vie existait ailleurs que dans notre système. Nous étions à l'aube d'une ère extraordinaire. Le Résolu s'était arrêté dans le système Gribbon, une géante rouge située au sud de la Fontaine de Vie. De la vie avait été détectée sur Gribbon III, une planète au climat désertique proche du notre, si l'on oubliait la lumière crépusculaire qui baignait le paysage du matin au soir. Siffletempête était extatique. Il me supplia de calculer immédiatement un itiniéraire pour cette contrée alien, afin d'y dépêcher un vaisseau colonial. Je faillit lui répondre avec un rire pré-enregistré (comme ceux utilisés dans les vieilles sit-coms goupils). Cela ne se fait pas en claquant des doigts, voyons !

Mais le guide martial n'avait pas tort. Gribbon était idéalement située à une jonction stratégique des hyperlignes ; une force ennemie serait obligée de passer par ce système pour envahir le reste de la Foudre Orange. J'organisais une campagne de vaste envergure à travers la capitale, appelant aux volontaires. Les goupils affluèrent en masse ; nombreux étaient ceux qui cherchaient à échapper aux anciennes rivalités entre pays-nomades, pas encore tout à fait disparues. Ils espéraient un nouveau départ sur la première colonie extra-foyenne. Les ingénieurs travaillèrent sans relâche pendant des mois, jusqu'à ce qu'un prototype de vaisseau colonial puisse faire le voyage vers la terre promise. Le Tyran, nommé ainsi en mémoire du guide martial MadragonTyrantriste - l'initiateur d'un exode massif à travers la Mer de Sel en 756 -, mit le cap sur Gribbon III. En prévision de son arrivée, une base stellaire fut installée sur la géante rouge.

Si ces années furent riches en découvertes, elles demeuraient jalonnées de coûts astronomiques. Une pénurie d'énergies ne tarda pas à éclater. Il était difficile de trouver une balance entre nos besoins de consommations et les ressources rassemblées. Je fus moi-même forcé d'entrer en hibernation certains mois, pour économiser de précieuses gouttes d'énergie solaire. Heureusement, la communauté scientifique ne se reposait pas sur ses lauriers. En plus d'avoir finalisé la fracturation géothermique et la simulation écologique, ces goupils érudits inventèrent un exosquelette alimenté. Celui-ci devint l'uniforme réglementaire des mineurs, améliorant les rendements en métaux et en carburant. Nos guerriers refusèrent un premier temps de porter ces étranges combinaisons mécaniques, jusqu'à ce que Siffletempête en enfile une et remporte dix duels d'affilées face à des maîtres martiaux. Suite à ce coup d'éclat, l'armée adopta sans hésiter l'exosquelette B1.

Coronna ne cessa pas d'explorer et de nous faire des rapports intéressants. Dans le système Grokkan, elle exhuma des restes d'une espèce alien et plusieurs reliques datées d'un million d'années. Cette civilisation ancienne se faisait appeler le Pacte Irassien, d'après ce que nous avons pu en déchiffrer. Mes supercalculateurs eurent beau fonctionner à plein régime, je ne pus apprendre que très peu de choses sur ces précurseurs ; ils vivaient dans ce coin de la galaxie il y a des milliers de cycles, avant d'être éradiqués par une peste mortelle. D'après une reconstitution, ils auraient eu six membres ! Absolument fascinant.

En 2207, la première colonie spatiale de l'Histoire termina ses installations. Elle fut baptisée Premier Pas par Yurel Siffletempête.

J'installais un relais d'hyper-ondes dans la capitale rudimentaire de Premier Pas, afin de constater de mes propres capteurs l'expansion goupil. L'adaptation était rude, les colons supportaient mal la différence de gravité et de température, bien qu'elle soit moindre. La nourriture devait être rationnée, le temps que les fermes hydroponiques soient finalisés. Néanmoins, l'optimisme régnait partout, et cela coïncidait avec la découverte scientifique d'une modulation des champs électromagnétiques, permettant de construire des centrales de plus en plus rentable. De plus, une base stellaire fut bâtie sur l'étoile de Grokkan, offrant un point d'ancrage pour récolter les ressources de ce système riche en minerais. La pénurie d'énergie touchait à son terme.

Les informations affluaient plus rapidement que je n'étais capable de les procéder, il y avait tant de données complexes qui s'ajoutaient. L'univers était immense, et mon ignorance se révélait vertigineuse. Les protocoles exploratoires furent automatisés, de manière à accélérer la reconnaissance des systèmes inconnus, tout en permettant aux scientifiques de l'expédition de se livrer à d'autres tâches en parallèle. Au fur et à mesure qu'elle s'éloignait à des dizaines de systèmes stellaires de Fontaine de Vie, Coronna devenait téméraire. Elle se jetait tête baissée à travers l'espace, sans précaution, malgré mes conseils.

Cela faillit lui coûter la vie et son équipage quand le Résolu entra dans le système Minokh et tomba nez à nez avec des escadrilles entières d'immenses créatures cristallines. Elles stationnaient en un rectangle occulte autour de la naine rouge, et si de prime abord l'on cru à des astéroïdes inertes, les capteurs détectèrent du mouvement et des signatures énergétiques. Les êtres de cristal auraient pu détruire en un instant le vaisseau d'exploration si le pilote n'avait pas déguerpit aussi vite que lui permettait ses réacteurs. Oui, cela aurait été utopique de croire que toutes les formes de vies extra-foyennes seraient amicales.

La suite des rapports ne fit que confirmer ce sentiment. Sur la planète tropicale Antak Rham B IIIa, bien que l'atmosphère soit respirable, la surface était sans cesse balayée par de violents orages, de véritables titans pétris d'eau et de vent. Le Résolu parvint à échantillonner la vie végétale qui prospérait au coeur de ce maelström : elles présentaient la faculté de chasser leurs proies elles-mêmes, à l'aide de mâchoires plantoïdes et de féroces lianes. Il était clair qu'Anta Rham B IIIa ne serait pas une bonne colonie. Aucun goupil ne survivrait plus d'une journée dans cet enfer.

En 2211, un objet non-identifié est repéré dans le système Kibbin, non loin d'Antak Rham et Minokh, orbitant autour d'une immense géante gazeuse. De plus amples examens révélèrent qu'il s'agissait d'une station spatiale de fabrication alien ; le métal utilisé ne correspondait à aucun minerai goupil et leur armement surpassait de loin tout ce que nos maîtres forgerons pouvaient confectionner. Au bout de quelques jours d'observation depuis une distance respectable, le Résolu reçut une transmission en provenance de la station, dans notre langue ! Le maître des lieux, un certain Rhizome, se présenta comme le chef d'une troupe d'artisans issues de diverses cultures intergalactiques, dédiée aux arts et aux fêtes.

Ce fut notre premier contact avec des êtres intelligents non-goupils. Rhizome lui-même était une créature végétale, dotée de deux bras et de deux jambes comme un goupil mais entièrement composée de plantes. Il invita Siffletempête à visiter leur station-enclave. Après nous être assuré qu'il ne s'agissait pas d'un piège grossier, le guide martial de la Foudre Orange posa le pied dans les halls colorés de la station Zartuff. Siffletempête me raconta avoir rencontré des centaines d'artistes de tous les horizons et de toutes les races, de la plus splendide à la plus répugnante. Il put contempler des oeuvres au sens profond, parfois tellement abstraites qu'elles échappaient à toutes définitions. Rizhome était un hôte chaleureux et cultivé. Il répondit de son mieux à nos innombrables questions (nous faisant notamment cadeau d'un outil de traduction universel), mais certaines furent sans réponse. Le Pacte Irassien ? Il n'en avait jamais entendu parler. Quel était son prix pour partager ses secrets technologiques ? Il ne vendait rien de tel, et se contentait seulement de prodiguer festivités et oeuvres d'arts à ses clients. Existait-ils d'autres civilisations extra-foyennes dans cette région de la galaxie ?

Rhizome hésita. "Vous les rencontrerez bien assez tôt." Il refusa de s'expliquer davantage ; Siffletempête repartit de Zartuff après avoir acheté un merveilleux arrangement de fleurs éternelles, disposée en un cercle harmonieux. Il prévoyait de l'offrir à Coronna lorsqu'elle reviendrait de son long périple, mais en attendant, le bouquet fut posée dans ma salle-contrôle. Je ne pouvais sentir le parfum exquis qui s'en échappait, néanmoins, Siffletempête m'assura que c'était une odeur à nulle autre pareille, divine. Si cela lui faisait plaisir, je n'allais pas me plaindre d'avoir une petite touche de peinture au milieu du gris métallique de mes ordinateurs.

Le 15 août 2211 sera donc remémoré comme le jour du Premier Contact. Le guide martial décréta qu'il s'agirait désormais d'une journée de paix nationale ! Les duels seraient interdits pendant toute sa durée, de même que les compétitions dangereuses, et des cérémonies luxueuses seraient organisés à travers l'empire. On dînerait et danserait et chanterait en l'honneur de cette rencontre sacrée !

Siffletempête fondit par la même occasion une faction politique unique, le Centre Libre Xeno, auquel se joignit une quantité faramineuse d'officiels et d'administrateurs des deux planètes goupils. Leur credo était l'amitié inter-espèces, l'amour de la vie et la tranquillité entre les peuples. Le Grand Maître Rhizome fut déclaré membre honorifique du Centre Libre Xeno, mais je pense que cette initiative l'amusa plus qu'autre chose ; il devait nous prendre pour des enfants balbutiants qui venaient d'apprendre un nouveau jeu. Un grand élan de xénophilie souffla sur Foyer ; des biolaboratoires naquirent afin d'étudier spécifiquement la biodiversité, et certains se mirent à cartographier le génome goupil dans l'espoir de trouver la clé de l'évolution.

-"Mon nom sera retenu pour toujours comme celui qui nous a mené vers les étoiles, SIMON. Tu te rends compte ?" me dit un jour Siffletempête. Distrait par des calculs importants, je daignais descendre mon oeil mécanique à sa hauteur. Le goupil au poil clair paraissait épuisé et dépassé par les événements, mais j'enregistrais des signaux cardiaques bienheureux. Sa joie était difficile à entamer.

-"Oui, c'est logique. Tu es né à la bonne époque, Yurel." Et dans la bonne famille, je faillis ajouter, avant de me rappeler que les goupils détestaient avoir un statut basé sur leur sang plutôt que sur leurs prouesses.

-"Et si... et si les étoiles se révèlent abriter de monstrueux malheurs ? Je serais celui qui nous a condamné."

Je soupirais un filet de vapeur : - "Tu es un guerrier d'exception, un chef implacable, c'est certain, mais tes pensées sont fragiles. Aie un peu plus foi en tes ambitions, mon guide. Si les étoiles cachent des menaces invincibles, elles nous auraient rattrapées tôt ou tard. En nous emmenant là-haut, tu nous donne la chance de prouver que oui, les étoiles cachent des menaces, mais que non, elles ne sont pas invincibles."

Cela parvint à arracher un sourire à l'illustre goupil.

Deux années plus tard, au lieu d'émerger de l'extérieur, la menace se présenta de l'intérieur. De riches goupils dotés de vaisseaux civils privés avaient pris l'habitude de voyager jusqu'à Kibbin, s'offrant un séjour sur la station Zartuff. Ils dépensaient des fortunes pour assister à des spectacles extra-foyens, si éblouissants qu'ils paraissaient magiques. Ils repartaient ensuite repu de divertissements et usuellement chargé d'oeuvres d'arts exotiques. C'était, après tout, le gagne-pain de la troupe des artisans. Mais bientôt, ces convois civils attirèrent les rapaces. Des hors-la-loi goupils, peu satisfaits du règne de la Foudre Orange où l'ancienne loi du désert ne tenait plus, prenaient par la force ce qu'ils désiraient. Sous le nom de Brisecrânes, ils attaquèrent de nombreux vaisseaux à bord de navettes lourdement modifiées par leurs soins. La piraterie spatiale était née.

C'était intolérable !! La sécurité devenait être maintenue au sein de notre espace ! Siffletempête voulut aller régler lui-même le compte de ces pillards - il s'agissait d'une demi-douzaine de vieilles corvettes, une force agaçante sans être pour autant ingérable, ils n'auraient pas tenu deux jours face à l'escadrille impériale -, mais je lui suggérais d'y dépêcher la jeune armada goupil. C'était un exercice idéal pour tester notre force d'assaut galactique, et démontrer toute l'ampleur de l'efficacité martiale goupil. L'amiral en chef était un guerrier vétéran du nom de Jondru ; son pelage noir de nuit d'encre le marquait en tant qu'héritier d'une longue lignée de guides martiaux du Torrent Gris, l'ennemi ancestral de la Foudre Orange au temps des pays-nomades. Sa nomination avait été la preuve que les anciennes rivalités n'avaient plus de sens : le peuple goupil était uni dans son exploration de l'univers.

Jondru n'était pas ce que j’appellerais un goupil agréable, mais il avait le mérite de pousser ses troupes au-delà de leurs limites. Avant le départ de l'armada, je m'attelais à concevoir un modèle de corvette standardisé, afin d'améliorer son aérodynamisme et sa vitesse de production. Ces nouvelles corvettes se révélèrent d'excellente facture ; Dommage que je n'eus aucun remerciement de la part de Jondru. Meh.

Les Brisecrânes s'étaient implantés sur l'astéroïde de Tirim, un système voisin de Fontaine de Vie mais dénué de ressources intéressantes. Ils semblaient convaincu que la Foudre Orange était devenue faible et qu'ils pouvaient sans problème repousser nos attaquants. C'était plutôt curieux, une telle arrogance - et cela ferait une excellente épitaphe à graver sur l'astéroïde, après les avoir vaporisés -. J'exhortais Jondru à frapper le plus tôt possible, néanmoins, il refusa d'obtempérer, rétorquant qu'il était le seul à pouvoir prendre des décisions sur le terrain. J'allais devoir faire confiance à l'amiral noir.

Pendant ce temps, sur Foyer, tous les médias parlaient des Brisecrânes. Cela faisait sensation, de s’apercevoir qu'en réalité, l'espace pouvait aussi être source de conflits. Ce tumulte médiatique mena à la création d'une deuxième faction majeure dans le paysage politique goupil : le Parti du Tambour de la Victoire (ou PTV), prônant une approche militaire et guerrière à la plupart des problèmes. Le PTV théorisait que le seul moyen d'instaurer une paix durable était de conquérir tous les territoires sauvages. J'aurais tendance à acquiescer, mais pour l'heure, ce n'était pas réellement une option, compte tenu de l'état actuel de l'empire. Après une série de duels honorifiques, le porte-parole du PTV fut choisi : ce fut la goupil scientifique Falatira, pionnière majeure de la physique et l'une de mes plus proches collaboratrices. Cela pourrait se révéler utile.

Les mois suivants s'écoulèrent dans un calme relatif. Puis, soudainement, les Brisecrânes passèrent à l'assaut. Ces pillards émergèrent de l'hyperspace au-dessus de Premier Pas, se dirigeant vers la base stellaire de Gribbon. Au lieu de filer à la défense du peuple, Jondru opta pour d'abord foncer sur le QG des pirates, laissé sans défense à Tirim. L'armada composée de sept corvettes de guerre ne fit qu'une bouchée de la base-astéroïde, coupant ainsi la retraite des Brisecrânes. Jondru s'occupa ensuite d'exterminer jusqu'à la dernière des navettes ennemies. Aucun dégâts majeurs ne fut enregistrés dans le système Gribbon, bien heureusement, et ce fut donc une stratégie payante de la part de notre amiral suprême.

L'exemple des Brisecrânes servit au moins à dissuader d'éventuels renégats désireux de revenir aux anciennes traditions.

En 2217, alors que la cartographie de notre portion de la galaxie allait bon train, je convainquis Siffletempête d'envoyer une seconde expédition d'explorateurs à la suite du Résolu et de Corrona. Ce vaisseau supplémentaire, l'Affable, était dirigé par le scientifique Lintyl, prometteur et intrépide. J'avais tiré des leçons de la nomination de Corrona - étant une proche de Siffletempête et un esprit brillant, sa perte serait difficile à combler si il lui arrivait malheur - : Lintyl n'avait aucun lien avec notre guide martial ou quiconque d'importance au sein des branches gouvernementales et scientifiques. Il n'était même pas un innovateur particulièrement révolutionnaire.

Une semaine après son départ, l'Affable découvrit dans le système proche de Darep deux planètes propices à abriter la vie. Les politiciens du Centre Libre Xeno et du PTV, eux qui ne se mettaient jamais d'accord sur rien, furent pourtant unanimes dans leur souhait de voir la planète désertique Darep II colonisée par nos soins. Yurel Siffletempête accepta solennellement d'accéder à leur requête ; dix ans après Premier Pas, une autre colonie voyait le jour. Darep II fut renommée Dunes Ténébreuses, en raison de la couleur sombre de son sable et de ses rochers imposants.

Notre expansion se poursuivait, inexorable, majestueuse, inébranlable. Mais la prospérité appelait la ruine, et j'attendais patiemment que celle-ci vienne. J'étais prêt à la contrer.

Le 12 novembre 2218, un vaisseau non-identifié émergea à proximité de Premier Pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Folie Noire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Folie Noire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Craquage démoniaque (là c'est de la folie) ;) nouveauté juillet
» communiqué des représentants de Roche noire
» Marée Noire 1/07/2010 dans le golfe du Mexique : Pétition de PETA pour que BP soit reconnu et accusé de crime contre les animaux
» rouge à lèvres sur peau noire ?
» "je voudrais avoir la peau noire !"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Burtonmania :: Section HRP :: Atelier :: Cabinet d'écriture-
Sauter vers: